FLASH INFO
Appui à l’autonomisation socio-économique à travers l'aviculture améliorée des femmes rurales pour un développement durable au Togo
Projet d’appui aux femmes agricultrices en gestion durable et efficiente des terres

Le reboisement consiste à planter des arbres sur un terrain nu (antérieurement boisé ou non). On parle de reboisement compensatoire quand il s’agit de compenser une surface déboisée par la création de nouvelles surfaces forestières ceci non seulement dans le but de préserver l’environnement, mais aussi de renforcer le secteur de l’énergie. Ainsi, l’ONG Women Environmental Programme Togo (WEP-TOGO), au cours de l’année 2021 en collaboration avec la Compagnie Energie Electrique du Togo (ndlr, CEET) a reboisé 1000 plants en compensation des 270 arbres coupés lors de la mise en œuvre du Projet de Réforme et d’Investissement dans le Secteur de l’Energie au Togo (ndlr, PRISET) lancé fin mars 2021. Ces actions de reboisement ont été réalisées dans deux localités : les préfectures d’Agoè Nyivé (Tsikplonou Kondji) et du Golfe (Klobatème). Les essences reboisées étaient séna seamenan, kahya sénégalensis, eucalyptus.

Les suivis ont pour but de présenter l’état d’évolution des plants reboisés sur les sites de Tsikplonou- Kondji et de Klobatème. C’était également une occasion de connaître le taux de succès des plants et leur croissance. Pour ce faire, trois missions de suivi ont été réalisées.

Les activités réalisées sur les sites reboisés

En décembre 2021 WEP-TOGO a organisé une activité de suivi, d’entretien et de réalisation des pares feux sur les deux sites de reboisement compensatoire à Tsikplonou-kondji et à Klobatème afin que les plantules puissent se développer.

Dans la continuité du suivi, une seconde et troisième mission de suivi a été concrétisée en mai et septembre 2022.

le notable entrain de désherber

Lors de ces activités, l’équipe de suivi a assuré l’entretien des plants à travers les activités de désherbage et d‘élagage de certaines branches de senna siamea (ndlr, espèce de reboisement surtout planté comme arbre de protection des sols, car il n'est pas attaqué par le bétail) plus peuplés et qui ont un niveau de croissance plus élevé que les autres espèces. Par ailleurs, l’équipe a mis en place un dispositif d’appropriation du projet par les bénéficiaires afin d’assurer la pérennisation des acquis du projet puis constaté la croissance des plants sur chacun des sites et procédé au remplacement des plants en déficit de croissance. Elle a aussi sensibilisé les utilisateurs du site de reboisement sur l’entretien des plants et leur protection contre les feux de brousses et de procéder au remplacement des plants en déficit de croissance.

Site de Klobatème

Ainsi, au total 48 plants ont été mis en terre en ce jour. Dans l’ensemble, il est à constater que plus 90% des plants ont une bonne croissance sur les sites.

Au terme des trois suivis réalisés 985 plants sont entretenus et croissent normalement sur les deux sites dont 510 plants disponibles à Klobatème soit 102% et 475 plants survécus à Tsikplonou-kondji soit 95%. 48 plants ont été reboisés en guise de remplacement de ceux morts ou en déficit de croissance.

DERNIERES PHOTOS

NOUS SOUTENIR

Nous soutenir c’est contribuer à la résilience des femmes rurales face aux changements climatiques.

Veuillez nous contacter au (00228) 90 81 2686 / 99 31 10 44

loading...