FLASH INFO
Appui à l’autonomisation socio-économique à travers l'aviculture améliorée des femmes rurales pour un développement durable au Togo
Projet d’appui aux femmes agricultrices en gestion durable et efficiente des terres

Dans la commune Yoto 3 comme partout au Togo, la majorité des terres agricoles appartiennent aux hommes. Il est difficile pour les femmes et jeunes agriculteurs/trices d’avoir accès aux terres cultivables. Et malheureusement, bien des fois, les contrats de bail et de location des terres agricoles sont verbaux, ce qui entraîne la violation desdits contrats. Par conséquent, les propriétaires terriens résilient unilatéralement ces contrats au profit des plus offrants en défaveur des femmes et jeunes agricultrices /teurs locataires.

Photo de famille des participants

La raison d’être de cette activité

La commune Yoto 3 en collaboration avec l’ONG Women Environmental Programme Togo (WEP-TOGO) a organisé le 6 septembre 2022 des activités de vulgarisation des dispositions prises au niveau communal pour faciliter l’accès aux terres cultivables aux femmes et jeunes agricultrices/teurs. Cette assise a pour but d’échanger avec les femmes agricultrices, les propriétaires terriens, les Comités Villageois de Développement( CVD) et la chefferie de l’état actuel du non-respect des contrats de bail des terres agricoles puis faire connaitre aux parties prenantes (aux femmes agricultrices, les propriétaires terriens, les Comités Villageois de Développement et la chefferie) les dispositions prises par la commune pour faire face à ces enjeux et contribuer à l’accès des populations vulnérables de la commune de Yoto 3 aux terres agricoles. C’est dans cette optique que deux séances de sensibilisation eurent lieu, la première avec les femmes agricultrices et la seconde avec les propriétaires terriens et les CVD.

Photo de famille des participantes

Perspectives

Cette rencontre permettra à toutes les parties prenantes notamment les femmes agricultrices, les propriétaires terriens et les Comités Villageois de Développement, de prendre connaissances des mesures idoines prises en leur faveur par la commune entre autres,  l’obligation de faire un contrat de bail signé par le chef canton  et contre-signé par la mairie, la régularisation du prix de bail ou de location de terres agricoles au sein de la commune et la prise des dispositions réglementaires pour dissuader les contrevenants afin de limiter voire anéantir les risques de mésententes.

DERNIERES PHOTOS

NOUS SOUTENIR

Nous soutenir c’est contribuer à la résilience des femmes rurales face aux changements climatiques.

Veuillez nous contacter au (00228) 90 81 2686 / 99 31 10 44

loading...